CANNE – Une longue perche, faite en fibre de verre, en carbone ou dans un matériau composite, qui est utilisée pour capturer du poisson. Il en existe différents modèles comme des cannes pour le lancer léger, pour la pêche à la mouche, pour les moulinets à bouton-poussoir, pour le lancer lourd,  pour la pêche en embarcation, pour la traîne en mer, pour la pêche côtière, pour la pêche sur les quais, etc.  La plupart des cannes sont munies d’un porte-moulinet et d’anneaux dans lesquels passe le fil.
MOULINET – Un dispositif mécanique conçu pour embobiner du fil à pêche.  Les moulinets possèdent un système de freinage pour ralentir la course d’un poisson, une manivelle pour récupérer du fil et un pied qui est fixé au porte-moulinet de la canne. Il existe différents types de moulinets comme les moulinets pour le LANCER LOURD (à tambour), pour le LANCER LÉGER (à bobine fixe), À BOUTON-POUSSOIR (comme le lancer léger mais avec un cône métallique à l’avant) et les moulinets pour LA MOUCHE (pour le fil de réserve, la soie et combattre les gros poissons).
FIL – De la corde “spéciale” utilisée pour la pêche.  Le monofilament de nylon est le fil le plus populaire.  D’autres fils sont faits de matériaux différents comme des fibres tressées et du métal.
SOIE – Une soie est un fil spécial fait d’une partie centrale recouverte de plastique et qui a souvent la forme d’une queue de rat (avec un diamètre qui diminue) pour que les lancers soient plus faciles.  (Pour que la pêche continue d’être bonne, il faut apporter le fil mis au rebut avec soi lorsqu’on quitte.  Le fil usé peut s’enrouler autour des animaux et les blesser, il peut tuer les poissons, les tortues, les oiseaux et les petits mammifères.)
AVANÇON – Un bout de monofilament, de métal ou d’un autre matériau tressé, noué entre le fil principal et le leurre ou l’hameçon.  Les avançons vous offrent plus de robustesse ou de résistance à l’abrasion pour résister aux dents et à la bouche rude des poissons (brochets, barracudas et requins), aux écailles (requins), aux branchies (tarpons et snooks) et aux coups de queue (thons).
APPÂTS – Un appât naturel ajouté à l’hameçon pour attraper du poisson.  Les appâts comprennent les petits poissons morts et vivants, les crabes, les écrevisses, les vers, les anguilles, les insectes, les moules, les myes, les morceaux de poissons, le foie de poulet, le maïs, les boulettes, les calmars et les crevettes.
LEURRE – Un appât artificiel conçu pour attirer le poisson et muni d’hameçons.  Ceux-ci comprennent les mouches, les leurres en plastique dur ou en bois (devons), les leurres en plastique souple, les gros leurres garnis d’une jupe pour la pêche au large, les cuillères métalliques, les leurres avec une tête plombée (jig), les leurres avec cuillères, les cuillères tournantes, les spinnerbaits.
HAMEÇON – Un dispositif en métal en forme de “J” avec un œillet à une extrémité auquel le fil est noué et une pointe à l’autre pour attraper le poisson.  Les hameçons “circle” ont une pointe avec un angle.  Les hameçons double et triple sont munis de deux ou trois pointes.
PLOMB – Un lest de plomb ou d’un autre métal, conçu pour faire caler un appât ou un leurre muni d’un hameçon.
FLOTTEUR – Aussi appelés “flottes”, ces dispositifs suspendent un appât loin du fond et indiquent une touche en calant lorsqu’un poisson prend l’appât.
TOUCHE – Toute morsure d’un poisson qui prend le leurre ou l’appât.
COFFRE À PÊCHE – Une boîte ou un sac avec des caractéristiques et des compartiments spéciaux pour contenir des montages, des leurres, des hameçons et tout autre équipement.
ACCESSOIRES POUR MONTAGE – Un mot général pour décrire des flotteurs, des plombs, des hameçons, des émerillons et d’autres accessoires utilisés au bout du fil.
AGRAFE – Un petit dispositif, ressemblant au mousqueton au bout de la laisse d’un chien, utilisé pour fixer et enlever rapidement un hameçon, un montage ou un leurre.
ÉMERILLON – Un petit dispositif muni de deux ou trois œillets et d’une partie centrale qui tourne.  Il est utilisé entre un leurre ou un avançon et le fil principal pour empêcher le vrillage.  Sans cela, le fil peut vriller lorsqu’un leurre qui tourne est utilisé et causer des emmêlements.
TRAÎNE – Une méthode où il faut progresser lentement en embarcation en laissant traîner le leurre ou l’appât à l’arrière.  Cette méthode de pêche est utilisée pour explorer un grand territoire et pour trouver des poissons.
PÊCHE EN PLACE – Pêcher sans bouger l’appât une fois que vous l’avez lancé.
POISSON-NAGEUR – Un leurre dur ou un devon en forme de poisson conçu pour nager sous la surface, souvent fait en plastique ou en bois.  Certains sont munis d’une queue souple que l’on peut remplacer.
LEURRE DE SURFACE – Leurres faits en plastique dur, en bois, en caoutchouc/plastique souple creux, conçus pour flotter en surface et attirer le poisson lorsque récupérés par saccades.
LEURRES EN PLASTIQUE SOUPLE – Faits de plastique souple pour ressembler à un ver, un lézard, une écrevisse, une crevette ou une créature qui bouge.  Souvent vendus en vrac pour être montés sur un hameçon par le pêcheur.
SPINNERBAIT – Des leurres fabriqués à l’aide d’une broche, en forme d’épingle à couche, munie d’une cuillère ou deux accrochées à cette broche et d’un corps lesté, d’une jupe et d’un hameçon.  Ils sont utilisés pour explorer des zones encombrées de branches et de broussailles.
BUZZBAIT – Ces leurres, aussi en forme d’épingle à couche, utilisés pour la pêche en surface,  sont munis d’une hélice sur une partie de la broche et d’un corps lesté, d’une jupe et d’un hameçon sur l’autre.
JIG – Quelquefois appelé “bucktails”, ces leurres de plomb sont moulés sur des hameçons spéciaux et montés avec une queue en poil ou une jupe ou un ver en plastique souple.
CUILLÈRE TOURNANTE – Les cuillères tournantes tournent autour d’une broche centrale lestée et munie d’un hameçon  triple.
TUBE – Faits de plastique souple, ces leurres tubulaires sont utilisés avec des hameçons lestés,  insérés dans le corps tubulaire.
LAME VIBRANTE – Une lame lestée en forme de poisson, munie d’un hameçon libre et conçue pour la pêche en profondeur.
AMORÇAGE – Une technique de pêche à l’aide de laquelle les appâts et l’odeur s’éparpillent dans l’eau pour attirer les poissons qui attaquent le leurre ou l’appât sur l’hameçon. L’amorçage est constitué de poissons vivants, morts, hachés ou préparés et d’odeurs et est utilisé en eau douce ou salée.
DANDINETTE – Une méthode de pêche où on laisse caler le leurre dans l’eau au-dessus d’un site de pêche et on le dandine vers le haut et vers le bas pour attirer le poisson.  Méthode utilisée sur un quai ou dans une embarcation.
CUILLÈRE ONDULANTE – Un leurre en métal ou en plastique en forme de cuillère qui ondule pour attirer le poisson.  Il peut être muni d’un hameçon fixe ou d’un hameçon mobile qui possède une, deux ou trois pointes.
CUILLÈRE ONDULANTE ANTI-HERBES – Cuillères ondulantes munies d’un seul hameçon fixe et d’un système anti-herbes pour la pêche dans l’herbe.
CUILLÈRE POUR DANDINER – Des techniques de pêche à la dandinette et au lancer sont utilisées pour manipuler ces lourds leurres en métal munis d’un hameçon mobile.
CUILLÈRE POUR LA TRAÎNE – Une grosse cuillère qui est traînée à l’arrière d’une embarcation pour attraper du poisson.